Savez-vous ce qu’est l’astrophotographie ?

La photographie astronomique est la photographie utilisée pour capturer les corps célestes. Les techniques astrophotographiques peuvent utiliser des appareils photo numériques, des capteurs électroniques ou des appareils à film chimique. Voici les détails concernant ce système permettant de photographier les corps célestes.

Les différences à prendre en compte

Dans la photographie classique, les objectifs photographiques se caractérisent par de faibles distances focales (de 18 mm pour les objectifs grand angle à 400 mm pour les téléobjectifs) et une luminosité élevée (de f1,2 à f5,6 bases) pour permettre des temps d’exposition faibles (généralement inférieurs à 1/60″). La photographie astronomique utilise généralement des longueurs focales plus élevées (grossissement plus important) et une luminosité plus faible (pour réduire les coûts), ceci, combiné au fait que la prise de vue d’objets plutôt faibles nécessite des temps d’exposition de plus d’une seconde.

Les expositions prolongées avec de grandes distances focales nécessitent des trépieds très solides et une mécanique de précision. En effet, la sphère céleste tourne autour de nos têtes tous les jours en transportant le Soleil, la Lune, les planètes et toutes les étoiles, ce qui oblige le photographe à compenser ce mouvement, grâce à des montures spéciales dites équatoriales, afin d’éviter les mouvements autrement inévitables lors de la prise de vue.

Cela est vrai aussi bien pour les prises de vue d’objets faibles comme les amas d’étoiles, les nébuleuses ou les galaxies que pour les prises de vue à haute résolution comme celles de la lune et des planètes. En effet, pour les prises de vue profondes, on utilise des grossissements faibles mais des temps d’exposition élevés alors que pour les photos haute résolution, on utilise des grossissements très élevés et des expositions plus courtes.

Astrophotographie avec trépied

La technique astrophotographique la plus simple, généralement utilisée par le néophyte, est celle d’une simple photo avec un trépied photographique. Ce support a l’avantage de la simplicité mais aussi le problème de ne pas permettre la poursuite du ciel qui pourrait être “déplacé”.

Un type de photo en fait sont les soi-disant “swipes”, en prenant une partie du ciel pendant un temps prolongé vous voyez le déplacement apparent des étoiles dans des parties de l’arc. Cette technique, en plus d’afficher le mouvement des étoiles, permet de localiser les météores. En fait, ils apparaîtront comme une piste différente de toutes les autres.

Il est toujours possible de capturer les principales étoiles et constellations avec un trépied, en utilisant des films très sensibles, ou avec un appareil photo numérique reflex convenablement réglé, en gardant le temps d’exposition inférieur à 4 minutes. Avec ce temps, le mouvement apparent du ciel ne présente pas encore l’effet “flou”, il est donc possible d’obtenir d’excellentes photographies.

Astrophotographie avec tracking

Pour éviter l’effet “flou” du ciel, on utilise une monture équatoriale motorisée ; dans ce cas, les temps d’exposition peuvent être prolongés de plusieurs heures sans problèmes majeurs pour le résultat final. La caméra peut être montée sur un simple astro tracker, c’est-à-dire une monture équatoriale adaptée à la photographie, ou utiliser un télescope équatorial. Dans ce cas, il existe deux modes de photographie, la photographie parallèle et la photographie à mise au point directe.

Photographie parallèle

Avec cette technique, le corps de l’appareil photo est fixé au télescope au moyen d’un adaptateur. La caméra utilise son propre objectif avec lequel elle cadre sa partie préférée du ciel. Etroitement liés à l’objectif et au grossissement produit, il y aura donc un besoin croissant de précision pour obtenir des images d’étoiles ponctuelles. De cette façon, il est possible de photographier tout objet lumineux et non lumineux : de la lune, aux planètes, aux objets du ciel profond.

Afin de garder le suivi de la monture sous contrôle, un réticule illuminé est utilisé pour être appliqué sur l’oculaire du télescope. Elle permet de conserver une étoile de référence dans un champ étroit avec laquelle des corrections peuvent être apportées. Cette méthode est cependant très fatigante et non sans défauts. Au fil des années, un logiciel spécial a été développé pour tester automatiquement le cadre, avec une chambre supplémentaire dédiée uniquement à cet effet.

Photographie à mise au point directe

Dans ce cas, la photographie est obtenue en enlevant l’objectif de l’appareil (généralement un appareil photo reflex) et en adaptant le corps de l’appareil directement à la mise au point du télescope, en utilisant le tube optique comme s’il s’agissait d’une lentille photographique. L’avantage de cette technique est de pouvoir exploiter tout le diamètre de l’instrument disponible : cela permet d’obtenir une plus grande netteté et une meilleure résolution des détails, ce qui n’est pas possible avec des objectifs photographiques normaux.

Les instruments pour l’astrophotographie

L’astrophotographie est pratiquée au niveau amateur en utilisant des instruments assez précis. L’essentiel est certainement la présence d’un cadre stable et bien équilibré et la possibilité de faire toutes les corrections de suivi nécessaires.

L’appareil photo numérique

Aussi avec un appareil photo numérique, pour les modèles compacts, il est possible de prendre des photos astronomiques intéressantes. Sur les sujets nécessitant des temps d’exposition courts, la qualité est excellente. Il est possible de prendre des photos à la fois avec la méthode de projection oculaire et en mise au point directe, si vous disposez des adaptateurs appropriés.

Le reflex numérique remplace désormais complètement la méthode analogique. Il existe même sur le marché des modèles dédiés à la photographie astronomique, comme le Canon EOS 20Da. La méthode de prise de vue est la même que la méthode traditionnelle, avec l’avantage d’afficher le sujet obtenu immédiatement. Cependant, pour surmonter le problème d’une utilisation aussi “lourde”, il est important d’appliquer la méthode de l’image sombre qui rend l’image astronomique parfaite.

Trouvez des films et des séries TV sur Netflix !
Les coutumes particulières du Jour des morts au Mexique