Actualités sénégalaises en ligne

Actualité au sénégal,

Le premier COVID-19 a été découvert en Chine ou plus précisément à Wuhan en décembre 2019. Il est responsable de la maladie infectieuse. Le coronavirus s’est développé presque partout dans le monde au point de devenir une pandémie. À ce jour, il a fait des milliers de morts dans le monde dont le Sénégal n’est pas épargné.

Piqûre de rappel sur le COVID-19

La pandémie coronavirus se transmet généralement par les gouttelettes émises par les personnes infectées lorsque celles-ci expirent, éternuent ou toussent. Vous pouvez également être infecté si vous touchez votre nez, votre bouche ou vos yeux après avoir été en contact avec une surface contaminée. Le virus responsable du COVID-19 attaque les poumons, ce qui explique l’apparition d’une toux sèche. Cette dernière est d’ailleurs l’un des principaux symptômes du coronavirus. Elle se caractérise par l’existence de chatouillement dans la gorge ainsi que par l’absence de mucus. Elle peut durer des heures et entraîner des essoufflements souvent perçus comme un serrement de la poitrine. Elle engendre ensuite une sensation de suffocation et une difficulté à respirer.

Selon metrodakar.com, un site d’actualité au sénégal, l’autre principal symptôme du COVID-19 n’est autre que la fièvre. Cette dernière se présente souvent sous forme d’une hausse de température pouvant atteindre jusqu’à 37,8 °C ou plus. Cette situation donne une sensation de chaleur, de frisson et de froid à la victime. Le malade peut également ressentir des maux de tête et de gorge. La diarrhée, la perte du goût et de l’odorat ont été aussi signalées chez certains patients. En moyenne, les symptômes du coronavirus apparaissent 5 jours après l’introduction du virus dans le corps. Toutefois, il faut atteindre environ 14 jours avant que la toux sèche et la fièvre se manifestent. Dans certains cas, les personnes contaminées ne présentent même pas ces symptômes. Dans ce cas, elles sont considérées comme des porteurs sains asymptomatiques.

Petite historique du coronavirus au Sénégal

Comme la plupart des pays africains, le Sénégal est peu touché par le COVID-19, mais il n’est pas épargné. Le premier cas d’infection a été détecté au début du mois de mars. C’était un Français de retour de son séjour dans l’Hexagone qui a été le premier infecté. Il a été immédiatement mis en quarantaine. À partir de là, les cas positifs n’ont cessé d’augmenter dans le pays. Le 19 mars, par exemple, le nombre de personnes infectées a grimpé jusqu’à 36 et il est monté jusqu’à 86 le 24. Le lendemain, l’autorité compétente a annoncé pour la première fois les guérisons de 9 individus. D’autres malades ont été annoncés comme guéris après cette date. Le 31 mars, le Sénégal a connu son premier mort qui n’est autre que Pape Diouf, une célébrité dans le monde du football.

Jusqu’à présent, le nombre de malades du coronavirus ainsi que le nombre de morts ne cessent d’augmenter au Sénégal. On enregistre 4640 cas positifs dans le pays, dont 2885 guéris et 52 morts. À en croire l’actualite senegalaise du jour, le nombre de décès a aujourd’hui atteint le nombre de 54, car deux autres personnes ont rendu leur âme. Le premier est un homme de 70 ans tandis que le deuxième est âgé de 86 ans. Celui-ci appartient également à la gent masculine.

Rappel sur les mesures prises par l’État

Pour lutter contre la propagation du coronavirus sur le territoire sénégalais, le président Macky Sall a pris quelques mesures. Le 14 mars, il a annoncé l’interdiction des rassemblements publics, y compris les manifestations destinées à fêter le 60e anniversaire de l’indépendance du pays qui était prévu le 4 avril 2020. Par la même occasion, il a ordonné la fermeture des écoles. 5 jours après, le chef d’état sénégalais a envisagé de doter le Force-Covid-19 d’une somme de 64 milliards de FCFA. Par cette décision, il vise l’atténuation des effets de la pandémie sur l’économie locale. Le 23 mars, Macky Sall a décrété l’état d’urgence au Sénégal et cette mesure a été prolongée durant 30 jours le 4 avril.

Selon le site dédié à l’actualite senegal, le président a ensuite proposé d’autres solutions permettant de limiter la propagation de la pandémie sur le territoire sénégalais. Il a, par exemple, mis en ligne un outil d’auto-évaluation permettant d’orienter et d’aider, en fonction des réponses, aux réflexes à avoir en cas d’infection. Par le biais du ministre, il a également annoncé que la gestion des cas communautaires revient à chaque gouverneur. Le 19 avril, il a décrété le port obligatoire du masque et peu de temps après, la prolongation de l’état d’urgence jusqu’à 2 juin. Il a ensuite assoupli les conditions de l’état d’urgence et le 1er juin, il a annoncé le retour à l’école des élèves en classes d’examen, mais cette décision a été aussitôt annulée après la découverte d’un cas positif d’un personnel enseignant le 2 juin. À partir du 4 juin, le président a réduit la durée du couvre-feu.

Bonus : comment prévenir le coronavirus ?

Le site sénégal actualité rappelle les gestes simples à réaliser pour lutter contre le coronavirus. Il faut, par exemple :

– se tenir à distance de tout individu qui éternue et qui tousse

– se laver les mains autant de fois que possible avec de l’eau et du savon (ou utiliser du gel hydroalcoolique)

– ne jamais se toucher la bouche, le nez et les yeux

– se couvrir le nez et la bouche avec les bras ou un mouchoir en cas d’éternuement

– respecter à la lettre les indications de l’autorité, y compris celles concernant le port de masque

Les gouvernements Européens craignent que des mouvements de manifestation fassent rebondir la pandémie de Coronavirus
La situation économique et financière du Togo