Comment voyager sans plastique polluant ?

Le zéro déchet est un mouvement qui vise un idéal de société « zéro déchet, zéro gaspillage« . Le mouvement apparait en France en 2012. Et il regroupe de plus en plus de consommateurs sensibles à cette thématique. Industrialisées et commercialisées depuis la dernière guerre mondiale, les matières plastiques ont insensiblement envahi tous les domaines de notre vie quotidienne. De plus, les emballages alimentaires en plastique sont considérables dans la quasi totalité du monde. L’emballage plastique est soupçonné d’être nocif au contact des aliments. Les quantités astronomiques jetées dans la nature sont alarmantes pour la faune et la flore. Bref, il n’y a aucun argument positif en sa faveur !

Donc le zéro déchet est une philosophie de vie qui consiste à produire le moins de déchet possible. Le zéro déchet c’est un mode de vie pour consommer mieux et de manière responsable. En voyage, l’aventure du zéro déchet se prolonge pour être un voyageur responsable. Comment réduire l’utilisation du plastique lors de nos vacances ? Dans cet article, nous allons voir quelles sont les astuces pratiques pour éviter la consommation de plastique et être un écovoyageur.

À ce stade du film, une chose est devenue claire  : le plastique, et surtout le plastique à usage unique, est l’ennemi. Le plastique rend confortables et insouciants. C’est pourquoi, il faut renverser la situation et vous donner un coup de main pour que vous aussi puissiez contribuer à la cause et commencer à voyager de manière responsable grâce à ces conseils pour voyager sans plastique.

1. Plan

Le premier de ces conseils pour voyager sans plastique est probablement le plus important : planifier. Où allez-vous aujourd’hui ? Que ferez-vous ? Où allez-vous manger ? Est-il possible que vous produisiez des déchets en chemin ? Et, si oui, que ferez-vous pour l’éviter ? En répondant à toutes ces questions, vous pouvez emporter certains articles pour éviter les déchets à usage unique.

2. Informez-vous

L’information, c’est le pouvoir. Avant de vous rendre à une destination, renseignez-vous sur le fonctionnement de certaines choses afin de savoir à quoi vous avez affaire. Par exemple, avant de vous rendre aux États-Unis, vous savez que l’eau du robinet est potable. Vous pouvez donc emporter votre bouteille d’eau avec vous et vous n’aurez aucun problème pour la remplir à nouveau. Dans le cas du Japon, la plupart des établissements proposent des cure-dents jetables. Donc, si vous allez voyager dans ce pays, il serait bon d’apporter des baguettes réutilisables ou, mieux encore, de les acheter sur place et de les apporter en souvenir.

Vous ne pourrez pas toujours éviter tout le gaspillage, c’est sûr. Mais avec un peu d’information, vous pouvez faire beaucoup et contribuer à la cause de la protection de la planète, qui est l’affaire de tous.

3. Créez votre propre kit de voyage sans plastique

Après avoir bien planifié et vous être bien informé, il est temps de créer un kit anti-déchets avec lequel vous pourrez voyager confortablement et qui vous aidera à voyager sans plastique. Ce sont les éléments qui nous semblent essentiels pour réduire les déchets sans avoir à en transporter trop dans votre sac à dos:

  • Couvert : dans de nombreux pays, manger dans la rue est la meilleure chose que l’on puisse faire pour goûter aux saveurs d’un pays. La culture de la nourriture de rue est incroyable. Ce type de nourriture est généralement servi dans des assiettes à usage unique et, pour le manger, on vous propose aussi généralement des couverts jetables. Et parce que vous voyagez de manière responsable, vous ne devriez pas vous empêcher d’essayer de nouvelles saveurs. Ayez toujours sur vous des couverts réutilisables (qui peuvent être une fourchette et un couteau ou simplement des baguettes, qui peuvent être utilisées pour n’importe quoi) et utilisez-les quand vous en avez besoin. Ils ne pèsent rien et sont très pratiques. Pailles : la phrase “pas de pailles, s’il vous plaît” sera votre meilleure amie. Parce que, soyons honnêtes, on peut boire un jus ou un cocktail sans paille. Mais si vous aimez vraiment ça ou si vous aimez les smoothies, qui sont plus épais, apportez toujours votre propre paille et c’est tout. Il existe des pailles en bambou, en verre et en acier inoxydable, à vous de choisir. N’oubliez pas que les pailles en papier ne sont pas une solution car elles sont toujours un gaspillage ponctuel. De nombreuses ressources sont nécessaires pour fabriquer un objet qui ne durera que quelques minutes. Un porte-sandwich : le salut quand on veut acheter un en-cas sans gaspillage, un sandwich ou même un morceau de pizza dans les rues de Rome. Un porte-sandwich ne pèse rien, il tient dans tous les coins de la valise, il est facile à nettoyer et vous pouvez l’emporter dans votre poche si vous le souhaitez. La bouteille d’eau : une bonne bouteille d’eau ne peut pas manquer lors d’un voyage. Le meilleur matériau est l’acier inoxydable, car il se nettoie bien et ne laisse aucune odeur. Le verre non plus, mais il pèse plus lourd, donc nous ne le recommandons pas. Un sac en tissu : un autre des éléments les plus pratiques pour vivre et voyager sans plastique. Emportez-le toujours avec vous car il est léger et peut vous aider à économiser beaucoup de plastique en une seule fois.

4. Et votre trousse de toilette sans plastique

Savez-vous que la salle de bain est l’endroit de la maison où nous accumulons le plus de plastique ? Shampoing, gel, après-shampoing, crème pour ceci, crème pour cela, rasoir pour vous, rasoir pour moi, etc. Et tout cela est transféré dans le sac de voyage sous la forme de mini récipients de 100 ml. Il est temps de changer cette habitude. Nous n’allons évidemment pas vous recommander de tout jeter et de courir au magasin pour trouver de nouveaux produits sans plastique et sans savon en vrac. Mais chaque fois que vous êtes à court d’un produit, essayez de le remplacer par un nouveau, plus responsable : essayez de vous assurer que l’emballage n’est pas en plastique, que le produit n’a pas été testé sur des animaux et qu’il ne contient pas d’huile de palme. Voici ce que nous vous recommandons d’inclure dans votre sac de voyage sans plastique:

    Un pain de savon pour le corps et un pain de savon pour les cheveux : le savon solide est une excellente solution au problème du plastique et à la limite de 100 ml requise au contrôle de sécurité de l’aéroport. Déodorant en verre ou en aluminium : il existe aujourd’hui des options naturelles d’emballage qui peuvent être recyclées. Coupe menstruelle, serviettes en tissu ou sous-vêtements pour la période : avec les soins nécessaires, une coupe menstruelle peut durer jusqu’à 10 ans. Pouvez-vous imaginer combien vous économisez votre poche et l’environnement ? Ce sont des éléments d’hygiène personnelle qui nous permettent de réduire les déchets lors de nos déplacements et dans notre vie quotidienne.Lame en acier inoxydable : pratique, hygiénique et dont le seul déchet est la lame qui doit être changée périodiquement.Brosse à dents en bambou : un changement simple car aujourd’hui elles sont même vendues en pharmacie. Mais n’oubliez pas que la plupart des brosses à dents en bambou ne sont pas iodables à 100 %, seul le bâton l’est. Les poils sont généralement en nylon et vous devrez les retirer avant de jeter la brosse dans la poubelle à déchets organiques.

N’oubliez pas que le passage aux produits cosmétiques et d’hygiène naturels prend du temps. Certains produits que vous essayez au début peuvent ne pas vous convenir. Ne soyez pas frustré car c’est un processus très normal.

5. Dire ‘non’

L’une des clés pour voyager sans plastique et générer moins de déchets est de dire non. Lorsque vous prenez la décision de vivre d’une manière qui soit compatible avec vos idéaux et l’environnement, vous vous trouverez souvent dans des situations où vous devrez dire non. Non” à une activité, “non” à l’essai d’un plat sur un marché lorsque vous n’avez pas votre kit anti-plastique, “non” à quelque chose qui est gratuit parce qu’il est livré dans un emballage, etc.

6. Pourquoi ?

Il est très important que, lorsque nous rejetons une paille, nous expliquions pourquoi. Que lorsque nous n’acceptons pas quelque chose qui est gratuit parce qu’il est enveloppé dans du plastique, nous expliquons pourquoi. Parce que la personne qui vous l’offre ne le comprend peut-être pas ou ne connaît pas le problème. La meilleure façon de les aider est de leur offrir des informations. Peut-être, avec le temps, vous rendrez-vous dans ce même établissement et constaterez-vous qu’il ne propose plus de pailles ou qu’il en propose désormais des réutilisables.

7. Partagez

Partagez vos modifications avec vos amis, sur les réseaux sociaux ou où vous voulez, mais donnez-lui de la visibilité. Cela permet de rendre les voyages sans plastique quelque chose de normal. Si vous allez à la plage ou à la montagne et que vous voyez des ordures, ramassez-les et dites-le à vos gens, non pas pour être applaudi, mais pour sensibiliser tout le monde au problème. Que les déchets dans les zones naturelles soient de plus en plus visibles afin que nous ayons tous le sentiment de faire partie de la solution et de faire quelque chose pour la changer.

Quelle est la valeur du charbon pour le climat ?
2004 : retour sur le tsunami destructeur de l’océan Indien